image accueil
Pathologies rhumatologiques de l'ATM



L'arthrose temporo-mandibulaire
L'ostéochondrite disséquante
La chondromatose synoviale
Les rhumatismes inflammatoires


L ' A R T H R O S E   T E M P O R O - M A N D I B U L A I R E 

L'arthrose temporo-mandibulaire est l'arthrose de l'articulation de la mâchoire. Tout comme à la hanche ou au genou, elle traduit l'usure de toutes les structures articulaires (cartilage, os et ménisque).

L'arthrose temporo-mandibulaire peut parfois être l'aboutissement évolutif d'un dysfonctionnement temporo-mandibulaire ancien ou apparaître spontanément ; elle constitue alors une véritable maladie rhumatismale. Elle est parfois consécutive à certaines fractures de la mandibule (fracture capitale du condyle).

Elle se manifeste par :

- des douleurs de l'articulation aggravées par la fonction articulaire, la mastication ou l'élocution,

- par des bruits articulaires à type de crissement ou de crépitement qui sont dus aux frottements des deux surfaces articulaires usées l'une contre l'autre.

- quand elle est évoluée, elle entraîne une limitation des amplitudes articulaires, une limitation de l'ouverture de la bouche.

L'arthrose temporo-mandibulaire est lentement évolutive. Son traitement fait appel à:

- un traitement symptomatique par antalgiques et anti-inflammatoires,
- un traitement chirurgical quand les douleurs deviennent invalidantes ou qu'une limitation de l'ouverture buccale apparaît,
- la réhabilitation prothétique des édentements postérieurs (pertes des dents postérieures), fréquemment associés à l'arthrose temporo-mandibulaire, reste indispensable.



Le traitement chirurgical d'une arthrose temporo-madibulaire consiste à :

- réaliser une arthroplastie; c'est à dire à traiter les surfaces articulaires déformées par l'arthrose de façon à leur redonner une forme normale,
- enlever les débris du ménisque articulaire qui est le plus souvent trés abîmé,
- réaliser le plus souvent une interposition entre les deux surfaces articulaires; c'est à dire remplacer le ménisque. Le ménisque peut-être remplacé par une partie du muscle temporal (situé au dessus de l'oreille) ou par une prothèse en matériau plastique.

En savoir plus sur la chirurgie temporo-mandibulaire


L ' O S T É O C H O N D R I T E   D I S S É Q U A N T E 

L'ostéochondrite disséquante de l'articulation temporo-mandibulaire concerne essentiellement la jeune fille entre 14 et 17 ans. Elle se manifeste par des douleurs articulaires et une limitation de l'ouverture buccale d'apparition assez brutale.

Elle correspond à une nécrose d'une petite partie du condyle mandibulaire située sous le cartilage, d'origine souvent indéterminée, parfois traumatique.

L'évolution se fait le plus souvent vers la guérison spontanée en quelques mois. Elle laisse comme séquelle, une petite encoche au niveau du condyle.

Le traitement fait appel aux antalgiques et à la mise en place d'une gouttière occlusale qui permet de diminuer la surcharge articulaire en attendant la guérison. La chirurgie est rarement indiquée.



L A   C H O N D R O M A T O S E   S Y N O V I A L E 

La chondromatose synoviale peut s'observer au niveau des articulations temporo-mandibulaires aussi bien qu'au niveau des autres articulations.

Elle se caractérise par la présence anormale de nombreuses "billes" de cartilage plus ou moins calcifiées dans l'articulation temporo-mandibulaire.

La présence de ces "corps étrangers" dans l'articulation est à l'origine de douleurs, des bruits articulaires, de limitations de mouvements articulaires et de l'ouverture de la bouche et d'épisodes de blocage.

Le traitement est chirurgical par arthroscopie le plus souvent, parfois par arthrotomie. Il consiste à enlever ces multiples billes de cartilage et à résequer, dans la mesure du possible, une partie de la synoviale (c'est une des membranes qui ferme l'articulation et qui, dans la chondromatose, est à l'origine de la formation des billes de cartilages).


L E S   R H U M A T I S M E S   I N F L A M M A T O I R E S 

Polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite ankylosante et arthrite chronique juvénile (maladie de Still) peuvent se manifester au niveau des articulations temporo-mandibulaires.

Le traitement chirurgical est parfois indiquée en cas de destruction articulaire importante.